La malle pédagogique Orne

       L’idée de base est de Gaston lui-même, qui souhaitait que les enfants aient durablement un accès privilégié à ses œuvres. Très attachés à respecter ce désir et à tenir une promesse envers Gaston, Madame Pessey (conservateur du Musée des Beaux Arts et de la Dentelle d’Alençon), Christine Tertre (détachée de l’Education Nationale auprès du Musée), Pascale Goudin (professeur d’Arts Plastiques à l’IUFM de Basse-Normandie, centre d’Alençon), Jean-Philippe Lemancel (conseiller Arts Plastiques Orne), sont venus un jour de 2001 à Saint-Rigomer choisir les oeuvres que la municipalité acceptait de prêter pour une exposition pédagogique itinérante logée dans une malle … qui restait à construire, et sur mesure !

       Eh bien ce sont quatre « boîtes » magiques consacrées à Floquet, dont le contenu a été conçu et réalisé par des enseignants en stage de formation permanente à l’IUFM de Basse-Normandie (centre d’Alençon) en 2002, qui circulent depuis dans les écoles de l’Orne ! Quant au contenant, c’est Alain Cousin, plasticien et inventeur inspiré qui en a été chargé. Le technicien du Musée des Beaux Arts et de la Dentelle d’Alençon a lui aussi mis la main à la pâte.

       Voilà pour la fabrication.

       Aujourd’hui elles forment un tout composé de :

- une grande caisse de bois, fabriquée tout exprès et contenant vingt œuvres graphiques originales encadrées de Gaston Floquet. On découvre aussi dans le double couvercle, comme signature, une œuvre étonnante d’Alain Cousin,
- un gros cartable ventru en cuir noir rempli d’une vingtaine de livres d’art, dont plusieurs spécifiquement pour les enfants (en rapport avec les thèmes abordés),
- une vieille et belle malle de récupération en bois contenant six jeux originaux conçus par les enseignants en stage,
- et puis l’incroyable landau ancien, en bois, récupéré lui aussi, aux alvéoles colorées escamotables contenant huit sculptures de matériaux différents … absolument magique,
- ajoutez à cela sept fiches d’histoire de l’art, sept fiches pédagogiques, un CD-rom, le film de Céline Migeon en vidéo et trente-cinq diapositives sur la maison, l’atelier et les œuvres de Gaston.

       Pour permettre aux différents projets pédagogiques liés à la malle d’avoir un ancrage dans le lieu où a vécu l’artiste, on a ajouté une invitation à visiter la maison de Gaston Floquet, adressée aux maîtres et destinée enfants.

       Voilà le résultat d’un conjugaison de talents artistiques, pédagogiques, créatifs, organisationnels et manuels, de volontés et d’enthousiasmes partagés. C’est un objet unique en France parce que contenant (comme son homologue la malle « Dentelle ») des œuvres d’art originales accompagnées d’ un matériel pédagogique élaboré par et pour des pédagogues, destiné à permettre d’en exploiter les richesses.

       Mais une malle, c’est fait pour voyager (surtout quand ça a des roues !). Celle-ci a pour port d’attache le musée des Beaux Arts et de la Dentelle, qui gère les prêts, les facilite, fait les inventaires, conserve, bichonne, et surveille attentivement les pérégrinations de l’objet multiforme. Personne d’autre n’aurait pu jouer ce rôle et faire ce travail, qui permet à la malle d’accomplir son destin itinérant. Aucun voyage n’aurait été possible pour elle, aussi merveilleuse soit-elle, sans cette logistique indispensable.

       Quelque part, on connaît quelqu’un qui serait content et qui nous charge de dire MERCI !

 


la malle pédamagique habite au musée quand elle ne voyage pas